FORUM NC-16. Ce forum est un forum hentai, yaoi et yuri. Nous l'interdisons aux moins de seize ans et déclinons toute responsabilité si jamais les âmes sensibles sont choquées.
Le forum passera bientôt en V.2. De nouveaux lieux, de nouveaux hybrides et une intrigue qui évolue ! Soyez présents !

Partagez | 
 

 Le langage du silence [PV Nyroc]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Le langage du silence [PV Nyroc]   Sam 21 Sep 2013 - 22:22

-Opaline ?

A l’annonce de son nom, la jeune femme sursauta puis releva lentement la tête. Assise devant ses comptes, elle s’était laissée distraire par de nombreux souvenirs qu’elle n’avait visiblement pas a effacé. Pourtant ces songes remontaient du temps de son enfance. Oui mais le problème était là. Aucune de ses profondes blessures n’avaient réussi à se fermer complètement ou tout cours. La jeune femme pouvait sans s’en rendre compte ruminer tout ce qu’il s’était déroulé dans son passé sans pouvoir y remédier. Soupirant, elle ferma le livre des comptes qui commençait véritablement à la lasser. L’action eut pour effet de faire résonner le bruit de claquement des pages. Se levant lentement, elle sortit du petit bureau puis prit les quelques escaliers qui la séparait de son employée. Un hybride d’une vingtaine d’année qui chaque jour prenait soin d’elle. La jeune femme Faisait en effet partit de ceux qui considérait les humains comme leurs égaux. Ce qui dans un sens lui donnait un petit espoir de voir les choses s’améliorer un jour concernant cette guerre. Mais l’heure n’en était pas là. Lâchant un soupir, elle toqua puis entra dans la salle où se trouvait la jeune demoiselle en souriant.

- Ah, excusez-moi…je croyais que vous aviez quittée les lieux.

Fermant doucement la porte, la jeune humaine vient s’asseoir à ses côté sans rien dire, observant lentement la pièce.

- Je ne me serais pas permis de partir sans vous dire au revoir. D’autant plus que vous avez fait un très bon travail aujourd’hui. Les clients avaient l’air d’être ravi.

- Oh, je n’ai fait que mon travail. Mais merci du compliment. Votre journée par contre n’a pas dû être de tout repos avec tous ces rendez-vous…. Vous montrez une expression fatiguée. Vous devriez prendre quelques jours…..

La jeune femme ne put répliquer à cette remarque sachant très bien que son employée avait raison. Depuis l’ouverture, elle n’avait fait que penser aux autres, s’oubliant complètement. Si elle continuait comme ça, son corps allait bientôt s’exprimer et elle ne pourrait plus rien y faire. Heureusement, elle allait devoir se requinquer comme il se devait et pourrait ainsi reprendre dans de meilleures conditions. Seulement, le week-end ne durait que deux jours. Serait-elle suffisamment en forme ?

C’est sur cette question sans réponse correcte qu’elle quitta le salon après avoir saluée son employé. Ses longs cheveux flottaient dans les airs alors qu’elle se hâtait à son domicile. Passant par des petites ruelles, elle tomba à son grand malheur sur une bande d’hybride qui tenta de profiter de sa solitude. Réussissant à leurs échapper, elle se mit à courir aussi vite qu’elle put handicapée par ses habits qui malgré leurs poids léger la faisait aller plus lentement. Plusieurs fois, elle manqua de tomber mais réussi cependant à tenir sur ses jambes.

S’engouffrant dans le quartier Ouest, elle courut en direction d’une allée de verdure. Peu à peu la ville disparut derrière elle la laissant dans un endroit totalement inconnu. Essoufflée par sa course poursuite précédente, elle regarda derrière elle et fut rassurée de voir que ses agresseurs l’avaient laissés filer. Péniblement, se traîna comme elle put dans le terrain de verdure inoccupé. Un endroit étrangement calme où seule la brise circulait. Totalement perdu, elle avança doucement vers ce qui se trouvait être une source naturelle. Se rapprochant de celle-ci, elle soulagea sa soif passant au-dessus de ses craintes. Son anatomie la faisant souffrir, elle s’allongea puis ferma les yeux.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Okami
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Dim 22 Sep 2013 - 10:13

Je venais de m'échapper silencieusement du service pour un certain moment. Ma mère m'avait autorisait a sortir pendant un temps dû au demande excessif de son ami Aréa. Cette Fille adorait taquiner mais , elle adorait aussi me taquiner pendant que je la servait. Je portais un cotsar assez serrer et surtout c'était les vêtement que j'aimais pas porter. Bref j'allais dans la direction du parc naturelle. J'aimais bien cette endroit on avait l'impression d'être un explorateur mais, c'était pas le cas avant que je me fasse accoster par des type assez louche. C'était des hybrides qui semblait chercher quelqu'un.

Je passais mon chemin comme si je les avaient pas vus car, vus leur démarche et la façon de se grouper ils avaient l'air d'être des gars d'un cité. Bien que je faisais aucun discrimination c'est surtout que , j'ai déjà eu des problème avec eux et je voulais éviter de me salir. Sinon ma mère allait me tuer dans tout les sens du termes. Une fois arrivais a destination je vis une fille allonger dans l'herbe peut être une envie de profitait de la douceur de l'herbe ? Bonne question. Je me baladais tranquillement dans l'herbe avant de apercevoir le même groupe venir ici. Un des membres pointa du doigts la jeune fille en question avant de se mettre en marche vers elle. Avec le temps qu'ils sont mis nous encercler moi et la fille, c'était juste le temps de dire zut.

L'un deux arriva près de moi avec ses grand air médiocre pour se montrait menaçant. Il s’arrêta près de moi en me fixant droit dans les yeux tandis que, les autres ricanaient en cœur. Il tourna autour de moi pour voir si je portais des choses de valeur sur moi. Il continua son tour pour voir si je craquer surtout quand il essayais de me faire peur. Ils étaient pitoyable que , je les ignora. Soudain j'entendis un cri derrière provenant de la fille. Il tentait de lui soutirais de l'argent en la menaçant et ils c'étaient mis a quatre contre elle. Le type qui tournait autour de moi avait pris ma mains dans la gueule sans qu'il est eu le temps de riposter. Bam ! il tomba au sol sonnait car, je l'avais toucher en plein milieu du pif.

Je fonçais vers les agresseurs de la fille en question en prenant par le col avant de l’éjecter en arrière. Je me positionna devant la fille en faisant face au agresseur. Ma queue fouetter l'air autour de moi et mes arrière était coucher en arrière. Je me montrait menaçant face a eux.

-Si vous voulez vraiment volez cette fille, ils vous faudra me passer sur le corps.

Je retroussais mes lèvre ne montrant mes croc. J'avais reconnue les espèce en question a cause de leur odeurs. ils n'avaient pas d'humain et ni d'okami et de usagi. Mais les groupe était constitué de kitsune et néko. Au total ils étaient cinq mais, ils se retrouvaient vite a quatre vus que j'avais assommer un des membres.
Revenir en haut Aller en bas
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Dim 22 Sep 2013 - 21:17

Son corps était lourd. Elle ne parvint pas à bouger tout de suite.  Toujours alité dans la nature, elle tenta d'ouvrir un œil. Il faisait noir. Non.... Que s'était-il passé ? Lui avait-on bandé les yeux ? Ouvrant littéralement les yeux, elle se trouva face à un ciel noir parsemé d'étoile. Ouf... Il faisait donc nuit. Soulagée de voir qu'elle se trouvait seule, elle admira le décor où elle se trouvait d'un œil pensif.  Une grande étendue de verdure se dressait devant elle.  L’herbe était longue et la cachait entièrement.  Les tiges se balançaient au grès du vent frais. Sentant  un léger frisson la parcourir, elle afficha un sourire. Heureusement qu’elle avait prévue plus chaud dans la soirée. Soudain, des bruits de pas la firent sursauter, tandis que des voix s’élevaient. Dressant l’oreille attentivement, elle blanchit lorsqu’elle  reconnut les auteurs. Que faire ? Fuir ? Tenter de négocier ? Son esprit et ses deux possibilités s’embrouillèrent, si bien qu’elle n’eut finalement pas le temps de faire quoi que ce soit. Se raidissant, elle coupa sa respiration pour éviter de se faire repérer. Mais cette action ne l’aida en rien. Au fur et à mesure, les pas ainsi que les voix se rapprochaient. Après une rapide analyse, elle conclut qu’il s’agissait de cinq personnes.  Son cœur devint de plus en plus serré.  Comment pouvait-on battre cinq individus avec une apparence animale ?  Surtout en sachant que leur but était principalement la domination et la vengeance.

Recroquevillée, elle tenta de se persuader que sa présence finirait par être oublié. D’un coup, un air chaud l’enveloppa de la tête aux pieds.  Ce n’était pas possible…. Elle n’allait pas encore servir de souffre-douleur… Non….non, elle ne le voulait pas. Empoignant ses genoux, elle sentit qu’une main la soulevait lentement. Peu de temps après,  des rires parurent a ses oreilles.

- Tiens, mais ne serait-ce pas notre chère fuyarde de toute à l’heure ? C’est pas sympa de nous avoir laissé en plan. Nous ce qu’on voulait c’était nous amuser un peu avec toi. Rien de plus. Pas vrai  les gars ?

Le reste du groupe lança un rire confus. Toujours la tête basse, elle put deviner le regard de ses agresseurs qui la dévisageait d’un air mauvais.

-Bien…. Voilà ce que nous allons faire…. Il se trouve que l’une de mes camarades a eu le béguin pour toi. Faut dire que t’est assez bien foutu dans l’ensemble pour une espèce inférieure. Donc, nous allons aller la voir en ta compagnie et tu vas gentiment t’offrir à elle. Ensuite, pour te faire pardonner, tu nous donnera ce que tu as de plus chère à tes yeux.
- Euh, je pourrais prendre le clébard ? Il a l’air tellement mol que je sens que je vais bien m’amuser en le cramant !!! lança un second

A l’annonce de cette intention, les yeux de la jeune fille s’agrandirent de stupeur. Comment l’avaient-ils retrouvé ? Elle pensait les avoir semée pour de bon  Mais surtout, comment savaient-ils qu’elle possédait un chien ? Missy n’était pas sorti depuis un bon bout de temps. L’avaient-ils espionnée ? Depuis quand et combien de temps ? Ou bien il restait l’hypothèse que quelqu’un ai parlée d’elle…. Mais qui…. Paniquée, elle sentit les larmes couler, faisant sourire ses agresseurs. Il n’y avait qu’elle pour se mettre dans de telle situation. Rageant intérieurement, elle se mordit la lèvre supérieure, faisant saigner abondamment celle-ci. Soudain, alors qu’elle n’avait rien vu venir, deux des hybrides s’effondrèrent subitement.  Tournant la tête le chef du groupe resta un instant figé d’interrogation.  Qui avait bien put faire cela ? Quelques minutes plus tard, sans qu’il ne sache ni comment ni qui, il fut obligé de lâcher sa victime qui s’effondra sur le sol.  Reculant de plusieurs mètres, il afficha un regard méfiant. A force partir à l’arrière il se cogna violement contre quelque chose.

-Si vous voulez vraiment volez cette fille, il vous faudra me passer sur le corps.

Se retournant brusquement, le chef de bande se mit à rire doucement en croisant leregard de celui qui l’avait bousculé

- Hey mais je te reconnais !!!! On s’est croisé tout à l’heure. Tu ne va quand même pas protéger cette pourriture !!!! Allons mon frère !!!!  Son espèce nous a foutu la misère je te rappel !!!!! Laisse là nous, je te promets qu’on s’occupera bien de son cas. On essayera de ne pas être trop méchant.  .

Tout en disant cela, il soutenu le regard de son interlocuteur. Toujours étendu, Opaline quant à elle avait senti la peur l’habiter complètement. Son exisabtce était maintenant entre les mains de cet inconnu.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Okami
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Mer 25 Sep 2013 - 16:19

"Pourriture" ?! C'était bien le mots que j'avais entendus, "pourriture" ? Rien d'entendre de tel mots me donnais la gerbe. J'avais envie de humilier et de pulvériser ce néko et sa bande. Chaque personne qui naît dans se monde, dans cette terre, est égaux ! Hybride ou humain était des gens parfaitement égaux. Il était vrai que, certain race voulaient ce venger des humain et de la souffrance qu'ils sont subit. Le vengeance était quelque chose que, ma interdit de faire. Je fixais le chef d'une lueur tout autre humain. Je n'avais aucune pitié pour ce genre de personne.

Je tournais la tête vers la victime doucement avec un sourit confiant. Je m'approchais doucement d'elle en lui tenant la mains. Je lui soufflais des mots dans l'oreille droit en disant:

-Calme toi, je vais laisser une bande d'abrutie faire du mal au gens. Attend moi ici.

Je lâchais doucement la mains de la jeune femme en la saluant de la tête avant de me retourner vers ses agresseurs. Je regardais a nouveau ses agresseur avec une furie que, même moi j'avais du mal a contrôlait. Je respirais calmement en lui jetant au chef un regard noir. Je le dissuader de faire le malin avec moi. Il comprit le regard que je lui avait jeter et il pesta contre moi en me traitant de "clébard". Je m'approchais lentement du gars avec mon regarde toujours aussi noir. Mais j'avais ma fierté aussi dans ce combat. Je le regardais de haut et il semblait ne pas apprécier ce regard.

Il se jeta sur moi griffe en avant. Il allait me donner un coup de griffe au visage mais, au dernier moment je bloquais le coup. J'empoignais son poignet avant de le briser aussi sec. Un grand cloc se fit entendre. Je le lâchais avant de lui dire ses dernier mots sur un ton menaçante:

-Prend tes hommes qui on voulut me griller et barrez vous. Je veux plus vous voir piétiner qui que se soit.

Je les regardais doucement avant de me retourner vers la jeune femme. Je lui pris la mains doucement avant de l'amenais loin d'ici. Pendant quelque minute de trajet je lâchais un soupire soulager avant de lui parlais sur ton calme.

-Excusez moi de la manière dont je me suis comporter. j'espère que je vous ai pas fais peur ?

Revenir en haut Aller en bas
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Sam 28 Sep 2013 - 15:03

-A..attends !!!! Qu’est-ce que tu comptes faire  là ? Ne me dit pas que tu es de son côté….. Tu ne vas quand même pas……

L’expression du chef de groupe avait soudainement changé. Lui qui était d’habitude si fière affichait maintenant une expression totalement décomposée à la vue des corps étendu de ses camarades. Non…Ce… ce n’était pas possible. Il était surement en train de rêver. Oui c’était cela. De toute façon aucun hybride n’aurait le culot de protéger un humain. Pourtant…. Celui-ci s’était placé devant elle et lui avait pris la main. Il ne comprenait pas. Son esprit s’enrouilla d’un seul coup. Regardant autour de lui.

-Prend tes hommes qui on voulut me griller et barrez-vous. Je veux plus vous voir piétiner qui que se soit.

Tremblant de tous ses membres, l’hybride dominateur baissa longuement la tête. A cause de cet incident, sa fierté en prenait un sacré coup. Il lui serait difficile de se faire respecter après cela. Se relevant lentement, il entreprit de marcher droit devant lui sans prendre la peine de réveiller ses potes qu’il jugeait mort. Observant la scène alors qu’elle était tpujours alité dans le parc, elle vit soudain un animal se blottir contre elle. Le caressant, la jeune fille afficha un sourire crispé de par la douleur qui la hantait. Une ombre vint cependant barrer les éclats de la lumière des rayons du soleil. Levant les yeux, elle croisa le regard de celui qui l’avait sauvé juste à l’instant. Son cœur s’affola dans sa poitrine. Si on lui avait dit un jours qu’elle serait secourut par une nouvelle personne dont l’espèce haïssait la sienne, elle ne l’aurait jamais crus. Regardant toujours le jeune homme, elle baissa le regard et fut stupéfaite de voir qu’il lui tendait la main en souriant.

-Excusez-moi de la manière dont je me suis comporté. J’espère que je vous ai pas fait peur ?

Aucun son ne sortit de sa bouche. La peur de dire des choses malveillante ou déplacée était trop grande. Des images circulèrent rapidement dans sa tête lorsque l’air fouetta son visage. Observant l’inconnu, elle se décida à prendre sa main en tremblant, puis se relava.

-Je…

Encore une fois un blocage l'empêcha de prolonger sa phrase. La situation lui avait totalement échappée. Encore une fois. Pourquoi…. Sans rien dire, elle suivit le jeune homme qui s’éloignait dans le parc

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Okami
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Sam 28 Sep 2013 - 16:44

Pendant que on marchait loin du parc , je mis ma veste autour des épaules de la jeune fille. Elle semblait encore en état de choc, peut être a cause de ce qui c'était passer a tout les coups. j'essayais de la réconforter avec un sourire amical mais , ça avait l'air de pas trop marchait. Je me demandais si elle avait faim ou soif. Si c'était le cas, je pouvais a la limite lui payer un truc pour qu'elle se sent mieux. Le hic c'était que on étaient pas dans le centre ville. Je lui posais une question en fermant les yeux en souriant paisiblement

-On dirait que on c'est assez éloigner. Es que vous pouvez parler ?

Peut être on avaient trop marchait et il fallait peut être la laisser ce reposer. Je vis un banc près de nous et je l'invitais a se poser dessus doucement. Vus que elle semblait rigide il fallait l'aider a se poser dessus. Je l'aidais a se pose doucement sur le banc doucement. je me posais a coter d'elle doucement mais, pas trop proche d'elle disont que , j'étais de l'autre coter du banc en regardant le ciel.  Je la regardais un peu intriguer qu'elle ne disait rien depuis tout a l'heure. Une chose est sur elle semblait encore choquer depuis ce qu'il c'est passer. je lui demander un truc sur un ton assez délicat.

-Si vous voulez dire quelque chose ou si vous avez besoin de quelque chose n'hésite pas.

Je prenais quand même distant car, si il le fallait elle n'aimer pas trop les hybride ou elle en avait peur. Mais si elle en avait peur, c'était quelque chose de pas rassurant pour moi. Mais au fond je suis né d'un humain et d'une louve donc les remarque sur moi, je m'en foutais un peu. Je restais calme en attendant sa réponse. Doucement je chercher ma montre que, j'avais dans la poche mais, je ne l'avais plus. La je paniqua un peu car, la montre appartenait a ma mère et si je la perd. Je me fais tuer sur place. Pourquoi il faut qu'il m'arrive des chose comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Sam 5 Oct 2013 - 17:23

Un vent frais s'était installé au fur et à mesure qu'ils entamaient leurs marches dans le parc. Frissonnant un peu, la jeune femme continua de marcher lorsqu'elle sentie soudain quelque chose de léger dans son dos. Tournant légèrement le tête, elle afficha un petit sourire de remerciement envers le jeune homme.

On dirait que on c'est assez éloigner. Es que vous pouvez parler ?

Observant les alentours, elle fit exactement la même constatation. Devant eux s'étendait maintenant un chemin en terre parsemé de verdure. Des oiseaux volaient de pars et autres dans le ciel. Certains se faisaient la cours tandis que d'autres chantaient gaiement. Fermant les yeux, elle inspira profondément l'air pur se baladant un peu partout. La voix de son camarade la fit cependant revenir à la réalité.

-Si vous voulez dire quelque chose ou si vous avez besoin de quelque chose n'hésite pas.

Quelle idiote elle faisait. Une impolitesse pur. Frissonnant de honte, elle releva légèrement la tête de façon à pouvoir le contempler. Depuis qu'il l'avait sauvé, elle ne l'avait ni regardé ni remercier. Non cela n'allait pas du tout. Il avait eu la bonté de le sauver de ses agresseur. Elle se devait de le remercier comme il se devait. De plus, un hybride en colère la terrorisait plus que tout. S'arrêtant sur place, elle resta immobile quelques secondes la tête basse.

Je..je voulais vous dire... je vous suis très reconnaissante pour ce que vous avez fait tout à l'heure... Vous auriez pus vous en aller et me laisser... Je ne vous en aurais absolument pas voulu. Je suis dans un état lamentable.... Merci Monsieur.....

A mesure qu'elle parlait, son corps tremblait à cause des sanglots qu'elle essayait de cacher. Ce qui était extrêmement difficile surtout lorsqu'on était sensible comme elle. Sentent soudain son corps la lâcher, elle se mit à genoux derrière lui, incapable de faire un pas. Son regard azur envahi par les larmes de honte le fixait. Pourquoi était-elle aussi faible ? Où plutôt pourquoi n'arrivait-elle pas à assumer son passé ? Ne trouvant pas de réponse, elle resta muette attendant la réaction du jeune homme.

[ Milles pardonnnnnnnnnn T_T J'ai répondu très tard et j'en suis désolée. J'espère que ma réponse te conviendra ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Okami
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Dim 6 Oct 2013 - 11:51

Quand je vis cette fille se sentir mal. Je ne pouvais pas rester les bras croiser à la laisser ainsi. On dirait qu'elle s'en voulait de quelque chose. Quelque chose de plus enfouie dans son existence. J'aurais bien aimer l'aider à surmonter cette passe que, j'avais presque oublier que je devais chercher la montre de ma mère. Je m’approcha doucement de la fille. Je déposais mes mains sur ses épaules en la regardant dans les yeux. J'affichais un sourire serein avant de l'aider à se relever avant de m'expliquer.

-Vous savez même si je suis un okami, je reste néanmoins quelqu'un qui n'aime pas que on s'attaque a des gens juste pour une question de rancœur. Pour moi vous avez rien fait pour que vous faire agresser par ses types. Alors relevez-vous. au faite je m'appelle Nyroc.

Je souriais en l'aidant a se relever en lui tenant les mains. au fond la montre pouvez attendre pour l'instant. Cette fille était dans le besoin et je pense que , si je racontais se qui m'étais arriver a ma mère. Il m'arrivera rien. Je sortis un mouchoir de ma poche avant de m'en servir pour essuyer les larmes de la jeune fille. Je faisais gaffe a pas abîmer le visage de la jeune fille et de plus je lui souriais amicalement. De toute façon je pouvais rentrer en retard le temps que la fille soit en état de rentrer toute seul chez elle. A moins que...Si je devais pas la raccompagner chez elle surtout.

-J'ai une idée ! Si je vous ramenez chez vous, comme ça vous seriez plus en sécurité ? Vous en pensez quoi.

A vrai dire, si je la laissais ainsi dehors sans défense qui sait ce qui lui aurait bien pus arriver. C'est surtout si j'avais pas était là, lors de ma confrontation avec les autres hybride elle lui arrivait surement quelque chose de malsain. Rien de penser a ça me dégoutter intérieurement mais, j'affichais mon sourire pour l'aider. Des gens fragile comme elle devait pas subir ce genre de rancœur. Personne ne devait souffrir a cause de la rancœur, personne.
Revenir en haut Aller en bas
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Dim 6 Oct 2013 - 14:20

Alors qu'elle continuait de pleurer, elle fut surprise lorsque le jeune homme se rapprocha d'elle. Doucement, le jeune homme lui essuya les yeux d'un regard totalement serein. Un sourire rassurant illumina son visage tendit qu'il s'adressait calmement à la jeune fille.

-Vous savez même si je suis un okami, je reste néanmoins quelqu'un qui n'aime pas que on s'attaque a des gens juste pour une question de rancœur. Pour moi vous avez rien fait pour que vous faire agresser par ses types. Alors relevez-vous. au faite je m'appelle Nyroc.

Ces quelques paroles... Certes ce n'était que des mots qui formaient de simples phrases. Mais elle n'avait entendu cela que de la part d 'un être comme lui. Son regard se plongea dans le sien pendant un long moment. Ce garçon était quelqu'un d'honnête mais également de généreux.

Mettant la main dans la sienne, elle se releva tant bien que mal en tentant de supporter les douleurs de son corps à cause de sa précédente course. Puis elle afficha un sourire timide

Mer...Merci Nyroc... Je me nomme Opaline et suis enchanté de faire votre connaissance. J'espère que je n'étais pas en train de cous déranger dans vos activités précédentes....

Son sourire se transforma en un sourire gêné. Oui car elle l'avait surement interrompu dans ce qu'il était en train de faire.

-J'ai une idée ! Si je vous ramenez chez vous, comme ça vous seriez plus en sécurité ? Vous en pensez quoi.

Alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre, elle fut soudain interrompu par un bruit étrange. Dressant l'oreille, elle réussi à reconnaitre le chant d'un hibou. Levant la tête lentement, elle fixa l'animal perché sur la branche d'un arbre non loin d'eux. Son chant léger circulait dans la totalité du parc. Se redressant complètement, elle ferma les yeux humant l'air tiède circulant de part et d'autres. Autour d'eaux, la verdure bouger au grès de la brise qui s'était levée.

Vous ne vous êtes jamais demandé ce que pouvait communiquer le calme qui nous entoure ? Les gens disent souvent que lorsque l'on entend rien, rien ne se passe. Pourtant c'est tout le contraire qui se produit.

Tout en disant cela, elle arbora une pose naturel en espérant que le jeune homme ne la prendrait pas pour quelqu'un de cinglé...Quoi que... Avec ce qu'elle venait de dire c'était loin d'être gagné. Mais elle avait une raison de résonner ainsi. C'était la solitude qu'elle avait affronté durant son enfance.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Okami
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Dim 6 Oct 2013 - 21:21

Cette femme s'appelait Opaline. C'était un nom qui était hors du commun mais, qui sonnait bien dans les oreilles. J'aimais se nom et surtout que Opaline souriait. Pour la première depuis le début de notre rencontre elle souriait. je préférais la voir sourire que, de la voir terroriser par des abruties qu'ils voulaient se venger. Soudain elle me disait quelque chose d'assez énigmatique pour moi. Ce quelque chose était peut être bizarre pour certain mais, personnellement j'avais l'impression d'entendre la même chose. Je savais pas quand j'ai entendus cette phrase. Elle m'avait dit :

"Vous ne vous êtes jamais demandé ce que pouvait communiquer le calme qui nous entoure ? Les gens disent souvent que lorsque l'on entend rien, rien ne se passe. Pourtant c'est tout le contraire qui se produit."

Il était vrai que le silence livrer des secret que nul ne connaissait. Peut être que mon instinct de loup me disait la même chose. je restais silencieux en écoutant le vide ? Oui le Vide...Le vide nous montrait d'autre bruit que , les autres son que on avaient tous l'habitude d'entendre. J'étais stupéfait de faire se genre d'expérience. Je savais vraiment pas que , avec ce vide on pouvait arriver a entendre d'autre son différent. Je regardais joyeusement Opaline en écoutant a nouveaux le vide. Je me demandais des fois si, mon père écoutait parfois "le vide" lui aussi.

-J'en savais rien mais, ce que tu me dit est vrai Opaline, ce que on entend c'est ...La nature entrain de grandire.

La réponse que j'avais donner était peut être bête. Mais c'était quelque chose de vrai et de logique. Ce qui se passait dans le silence était la nature. Je sais pas si la fille était d'accord avec moi mais, elle avait sans doute découvert ce genre de truc bien avant moi. J'invité a Opal a se poser sur le banc pour entendre ce que le vide nous disait.

[P.s : Si tu as du mal avec mon rp fait moi signe des que possible.]
Revenir en haut Aller en bas
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Jeu 24 Oct 2013 - 23:10

Contre toute attente, elle eut une réponse plus que positive de la part de son interlocuteur. C'est d'un air étonné mais curieux qu'il répondit à sa lancée de conversation. C'était ma fois un sujet comme un autre qui pourtant n'était jamais exposé lors des conversations. En effet, beaucoup se fichaient royalement de savoir si ce qui les entourait communiquait quelque chose ou pas. Pour eux, il n'y avait tout simplement rien de bruyant et on s'arrêtait là. Une toux violente la prit soudain. Se soulageant, elle cracha sans le vouloir un petit flot de sang qui se rependit sur le sol. Visiblement, ils ne l’avaient pas loupé.  Sa tête se mit également à tourner. Pour faire simple, ses yeux n’étaient plus en face des trous… Non… Il ne fallait pas qu’elle fasse un malaise. La discussion était tellement bien partie. Pour une fois que quelqu’un d’autre daignait perdre un peu de son temps pour l’écouter.  Inspirant doucement, elle tenta de reprendre ses esprits puis poursuivit la conversation.

-Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. Beaucoup de gens n’y font pas attention. En ce qui me concerne j’ai commencée à m’y attarder dès mon enfance pour combler mon manque de communication envers les autres.

Se baissant, elle caressa un chat passant par là. Mais pétrifié par une nouvelle goutte de sang qui l’atteignit, il s’enfuit à toutes pattes. Relevant tristement la tête, elle le regarda s’éloigner  au loin puis repensa aux paroles qu’avait prononcées le jeune homme. La nature était en train de faire une croissance ? Dans ce cas, sans doute était-ce pour cette même raison se trouvait être si silencieuse. Regardant les alentours, elle contempla de ses yeux le décor qui l’entourait. Un lieu que les hommes n’avaient heureusement pas encore eu le temps d’abimer. Un chant d’oiseau se joignit à eux. Se levant de nouveau avec difficulté, elle marcha faiblement mais surement  vers un buisson. Rapprochant ses mains, elle prit délicatement une luciole qui scintillait aussi ffort qu’une étoile et la ramena  près du jeune hybride.

-Fermez les yeux. Dîtes moi ce qu’aurait pu vous dire le silence si celui-ci avait eu la possibilité de pouvoir s’exprimer….

Tout en disant cela, elle posa délicatement la bête lumineuse au creux de ses mains an attendant sa future réponse.

[hrp : Je suis dééééésolé pour mon énooooorme retard T_T. En fait en ce moment ma situation s'est un peu dégradé.... Sinon pour revenir au rp ta réponse me va parfaitement ^^ J'espère que la mienne te conviendra malgré qu'elle soit un peu plus courte que les précédentes.]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Okami
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Lun 28 Oct 2013 - 20:41

j’écoutais attentivement le silence pendant un certain moment. je me concentrais sur des bruits les plus discret. Je restais attentivement concentré sur mon ouie. Mais malheureusement ce silence fut brisé par, une quinte de toux. Je regardais dans la direction de Opaline qui , semblait tousser mais j’espère qu’elle allait bien. Il faut dire que, une minorité comme moi ou Opaline semblait être attiré par, le son du vide ou plutôt de la nature elle-même. Je souriais amuser de entendre ça avant que , Opaline me disait un truc :

-Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. Beaucoup de gens n’y font pas attention. En ce qui me concerne j’ai commencée à m’y attarder dès mon enfance pour combler mon manque de communication envers les autres.

Quand elle me disait ça. Je me suis fait une théorie où la végétation pouvait faire du bruit. Ce bruit pourrait permettre de communiquer entre eux. Rien d’y pensais, j‘en était tout exciter. Mais il fallait faire démontrait le truc, ce qui posait problème. Je vis la fille se dirigeait vers les buissons. elle se déplacer lentement et faiblement. Son état m'inquiétais et je me demandais si, je devais pas la ramener chez elle. Elle revenait avec une luciole dans les mains. Elle me déposa la luciole dans mes mains en me demandant un truc en plus.

-Fermez les yeux. Dîtes moi ce qu’aurait pu vous dire le silence si celui-ci avait eu la possibilité de pouvoir s’exprimer….

Je fermer les yeux doucement en me concentrant a ce qu’elle me disait. Personnellement je ne voyais rien. Mais il avait quelque chose dont j’étais sur et certain. J’avais l’impression de ressentir de la tristesse mais, aussi de la joie. Deux sentiment qui, était opposer mais que, je ressentais parfaitement bien. J’ouvrais les yeux en regardant Opaline un peu confus mais, déterminer.

-J’ai l’impression que, le vide est triste de voir des personne se déchiré mais , j’ai l’impression qu’il a de la joie aussi car, on lui prête de l’attention.

Je sais pas si ce que, je disais avait du sens pour elle. Mais j'étais persuader que, ce que je racontais était a peu près juste.

[Hrp : Pas graves mais, je suis un peu rassuré que, tu aille bien et voila une réponse toute belle ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Sam 2 Nov 2013 - 22:13

L'observant faire ce qu'elle lui demandait, elle afficha un sourire en observant la luciole faire longuement bouger ses ailes. Autour des deux jeunes gens une petite brise soufflait de temps à autres, faisant virevolter quelques feuilles passagères. Un immense calme recouvrit totalement le parc. Ce  n 'est que quelques minutes après que le jeune homme rouvrit les yeux pour lui répondre dérangé par sa toux. Gênée, elle rougit sans pouvoir se contrôler en écoutant le jeune homme répondre à la question qu'elle lui avait posé juste avant.  

-J’ai l’impression que, le vide est triste de voir des personne se déchiré mais , j’ai l’impression qu’il a de la joie aussi car, on lui prête de l’attention.

Une analyse que la jeune fille trouva assez intéressante. Il s'agissait en effet d'une idée à laquelle elle n'avait jamais pensée. Enfin, elle avait réussi à rencontrer quelqu'un qui prenait le temps de réfléchir avant de rejeter complètement ses tentatives de discussions. Elle se demanda cependant si la réflexion qu'il venait de faire pouvait aller un peu plus loin. Oui elle l'avouait cette conversation l'intéressait de plus en plus. Du moins le résonnement du jeune homme. Curieuse, elle décida donc de poursuivre dans sa pensée en posant une autre question.

D'après-vous ? Quel sentiment domine le plus en ce moment-même et je rajouertais ensuite pourquoi ?

On pouvait certes pensez que cela ressemblait à des question philosophes. En vérité, la jeune fille était juste attirée par le résonnement du jeune homme par rapport aux questions qu'elle lui posait. Tout en attendant sa future réponse, elle observa l'horizon et constata qu'il commençait véritablement à se faire tard. Pensant qu'elle l'avait suffisamment questionné comme ça, elle se leva lentement toujours en le regardant en souriant, attendant sa réponse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Okami
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Dim 3 Nov 2013 - 15:06

La phrase que, j'avais fait part a Opaline l'avait fortement intéresser. Cela se voyait dans ses yeux. Je pouvais sentir son regard qui se fixait sur moi. Je souriais un peu gêner a vrai dire. J'avais pas pour habitude de dire des chose assez étrange mais, intéressent d'une part. La discutions se poursuivit par une autre question de sa part mais plus complexe.

-D'après-vous ? Quel sentiment domine le plus en ce moment-même et je rajouterais ensuite pourquoi.

Cette question ne mettait pas venus a l'esprit mais, peut être en écoutant le vide on pourrait ressentir un sentiment plus fort. A vrai dire, quand j'écoutais le vide attentivement je sentais de l’inquiétude en moi mais, aussi un autre sentiment. Un sentiment qui grandissait en moi et c'était un sentiment que, moi seul avait l'habitude de ressentir car, la plupart des personne qui me connaissaient le savait. C'était de la joie. La joie d'être libre, d'être libérez des chaines de la routine et de l'enclave de la domination. Je me tourna vers la jeune fille doucement en lui disant.

-De la joie. De la joie d'être libre de toute chose.

Je remarquer qu'il commençait se faisait tard. Elle me regarde avec un sourire. J'adorais se genre de sourire c'était une preuve de sincérité. J'attendais a mon tour la réponse de Opal. Car elle avait quelque chose a rajouter dans mes propose et j'avais hâte de entendre ce que, elle allait dire sur ça.
Revenir en haut Aller en bas
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Ven 8 Nov 2013 - 12:33

La joie d'être libre... Oui..... Alors lui aussi avait put ressentir ce sentiment là... Décidément, cette rencontre avait été plus qu'exceptionnelle. Et dire qu'au début elle avait commencée assez violement. Regardant le ciel, elle observa les étoiles scintillantes de milles feux. Ses lèvres s'ouvrirent pour répondre au jeune garçon mais rien ne put sortir. En effet, un bruit de pas attira son attention. En se concentrant bien, elle constata bien vite qu'il ne s'agissait pas de quelqu'un d'humain. Peu de temps après, un long hurlement d'animal parvint vers les deux jeunes gens. Tournant difficilement sur elle-même pour voir de quoi il s'agissait, elle se mit soudainement à fredonner pour tenter d'amadouer la créature. Un geste que beaucoup aurait trouvé idiote puisqu'un animal sauvage aurait put sans aucune limite n'en faire qu'une boucher. Pourtant, celui-ci semblait être bienveillant. Elle le sentait. Plus aucun bruit ne résonna alors. Continuant à chantonner, elle se redressa puis se rapprocha du buisson où semblait parvenir le bruit.

Qu'es-ce que...

Elle n'eut pas le temps d'achever sa phrase qu'une louve dorée sortit du buisson en lui tombant dessus. Allongée sur le dos, Opaline fronça un sourcils d'étonnement. Cette louve lui rappelait étrangement quelqu'un mais elle ne pouvait pas poser de d'identité exacte sur l'animal. L'observant, celui-ci afficha de grand yeux et commença à lui lécher doucement le visage. Se mettant à rire, elle le souleva et l'observa un petit moment en prenant un air faussement fâchée.

Missy.... Il faudrait que tu m'explique comment tu est arrivée ici. La maison était totalement fermée à clés. A moins que je n'ai encore une fois oublié de tout verrouiller. Et puis dis donc... J'étais en pleine discussion avec quelqu'un là ....

Tournant le museau, Missy frissonna lorsqu'elle croisa le regard du jeune loup. La queue entre les pattes et les oreilles basses, elle alla se cacher derrière sa maîtresse

Pardonnez cette intrusion... j'ai dû oublier de fermer correctement...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Okami
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Sam 9 Nov 2013 - 12:20

Pendant que, j'attendais la réponse de la fille. La nuit commençait sérieusement a se montré surtout quand il avait des étoiles. La fille adorais ma réponse et en plus elle regardais le ciel remplie de d'étoile scintillante . On entendis des bruit venant des buissons. Je me tournais directement vers les bruit en question en usant de mon odorat. Je sentis une odeur animal, une odeur de loup. J'ai comprit que, cet animal était venus a notre rencontre.

L'animal qui était bel et bien un loup, ou plutôt une louve. Opaline fus surpris de de voir cette louve apparemment. Cette louve cela dit avait une pelage dorée. une jolie pelage qui m'avait largement impressionner. Au final, la louve donna un coup de langue au visage de la fille quand elle se rendit compte que, cette fille connaissait cette louve. Je riais a mon tour. C'était drôle de voir que, une louve pareil aimer cette fille mais, je trouvais ça normal car, j'avais l'impression que, cette fille était spécial. Je les regarder quand le regarde de la louve me regarda.

Elle c'était mise a frissonner en me voyant. Quand de loup se rencontre, on s'analyse du regarde pour vérifier si il était dominant ou pas. j'étais largement dominant sur elle et elle savait. elle se cacha derrière Opaline et moi je souriais. Opaline s'excusa qu'elle avait mal fermer la porte de chez elle.

-Pas graves mais, a des raison de se caché mais je vais rien lui faire.

Je me montrait noble avec cette louve en l'invitant a s'approcher pour là caressait. Elle semblait hésitante avant de s'approcher lentement vers moi. Je posais une mains sur sa tête doucement avant de sentir qu'elle se détendait. Je lui frottais la tête doucement avant de regarder Opaline pour lui expliqué.

-Quand de loup se rencontre, on doit vérifier si c'est bon de traîner avec lui ou pas. Et c'est que on a fait tout les deux. C'est une règle que on dot respecter nous les loups.

Revenir en haut Aller en bas
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Sam 9 Nov 2013 - 14:26

Pour toute réponse, la jeune louve continua un instant de câliner sa maitresse. Un geste qui s'avérait très rassurant pour elle étant donné qu'elle avait retrouvée celle qui jouait le rôle de sa dominante. Cependant, l'idée de savoir qu'elle se trouvait en présence d'une autre personne de son espèce ne la rassura guère. Le plus étrange pour elle fut de constater que ce loup là possédait la parole alors qu'elle ne pouvait se faire entendre qu'en poussant des cris ou des grognements. Mais en tant que dominée, elle ne montra même pas les dents car elle savait que cette action pouvait être assez risqué. Et puis, d'après ce qu'elle avait put observer en arrivant, sa jeune maitresse avait l'air de bien s'entendre avec lui. Convaincu qu'il était quelqu'un de bon, elle sortit de sa cachette reniflant l'individu pour être quand même certaine qu'aucun autre danger n'était à proximité puis alla se laisser cajoler entre les deux oreilles.

-Quand de loup se rencontre, on doit vérifier si c'est bon de traîner avec lui ou pas. Et c'est que on a fait tout les deux. C'est une règle que on dot respecter nous les loups.

C'était donc pour cela qu'elle avait adopté cette attitude ? Et dire que la jeune louve connaissait mieux que personne les règles de son clans. Devant cette scène, la jeune fille afficha un air très étonné.

Oh, je comprends à présent. J'ai toujours été admiratif du respect que pouvait s'apporter certains animaux entre eux.... Si seulement les humains pouvaient en faire autant.....

Elle lâcha un soupir de désolation puis se crispa en sentant une nouvelle douleur l'envahir. Voyant que sa patronne souffrait, la jeune louve retourna auprès d'elle en lui léchant lentement la main. Affichant un sourire, Opaline lui déposa un baiser entre les deux oreilles qui au contacte de ses lèvres tremblèrent.

Ma tendre à toujours été là depuis qu'elle est avec moi. Elle a dû supporter toutes mes humeurs, mes ennuis aussi. Et dieu sait combien de fois elle aurait put partir...

Lorsque ces mots furent prononcés, la jeune louve laissa échapper un couinement de désolation qui fit sourire sa maitresse. Et oui elle s'était encore rabaissée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Okami
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Sam 9 Nov 2013 - 21:16

Opaline et la louve semblait bien s'entendre entre eux. C'était génial de voir ça. Je sentais comme si il avait de l'entraide mutuelle. Par contre, Opaline disait un truc qu'elle était contente de voir un respect qui, avait entre animaux. Elle aurait aimer que, ça se fasse pareil chez les humains. Ma foi, elle avait pas tord sur ce coup là. Les humains était peut être bon mais, certain cherchaient toujours à se tirer entre eux pour une raison stupide. Soudain, je la vis se crispait. Je commençais à m’inquiéter si elle était pas malade ou quelque chose dans le genre. Même la louve s’inquiéter pour elle.

Ma tendre à toujours été là depuis qu'elle est avec moi. Elle a dû supporter toutes mes humeurs, mes ennuis aussi. Et dieu sait combien de fois elle aurait put partir...

Ce qu'elle avait dit était un peu choquant. J'avais l'impression qu'elle se rabaisser inutilement. J'étais sur et certain que, la louve était d'accord avec moi. Je regardais Opaline avant de lâcher un soupire avant de poser la mains sur la tête de Opaline.

-Je pense que, tu devrais allait rentré chez toi et te reposer. Je peut te raccompagné si tu veux.

Je lui proposé ça car, je ne voulais pas qu'elle lui arrive un truc au passage. Je regardais la louve si, elle voulait bien m'aider à raccompagné sa maîtresse. Elle sans doute comprit avant de me regardais droit dans les yeux. Je regardais Opaline en souriant. Il commençait a se faire tard donc, il valait mieux rentré avant qu'ils nous arrivâmes quelque chose. La louve avait l'air impatiente de rentré.

-alors tu en pense quoi ? Au faite tu ma dis quand je t'ai parler de la joie. Tu allait dire quoi sinon ?

Il était vrai qu'elle m'avait pas dit a cause de l'intervention de la louve. J'était assez impatient de savoir ce qu'elle allait dire. Voir si ça collait bien avec le sentiment de joie que , j'avais ressentie auparavant. Certaine chose était une expérience unique mais, aussi a retenir et le garder au fond de soi. Certaine chose nous former soit lentement soit brutalement. Et écoutais le vide était une expérience unique.
Revenir en haut Aller en bas
Opaline Lawrence
Femme
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/11/2011

Feuille de suivi
Votre qualification : Autre
Vos loisirs :

MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   Dim 10 Nov 2013 - 11:38

Les douleurs se mêlèrent peu à peu à une grande fatigue physique. C'était simple son corps ne pouvait pratiquement plus bouger. Il fallait pourtant qu'elle avance. La meilleure décision qu'elle pouvait donc prendre était de faire le chemin du retour.  Elle le  ferait tranquillement s'il le fallait mais elle y arriverait. A moins que l'épuisement ne la fasse s'écrouler. D'un autre côté, il y avait aussi Nyroc qui pourrait l'aider mais elle n'aimait pas se servir des gens comme s'il s'agissait des cannes. Et puis... il y avait sa tendre qui était venue jusqu'ici. Comme quoi, les loups aussi peuvent rapidement  s'attacher à une personne. Alors qu'elle se trouvait toujours assise, elle sentit la main du jeune homme se poser sur sa tête. Levant délicatement le regard, elle afficha un sourire en l'écoutant.

-Je pense que, tu devrais allait rentré chez toi et te reposer. Je peut te raccompagné si tu veux.

Il était donc inutile qu'elle fasse de la résistance inutile. Cette action serait jouer avec sa santé et loin de là était son objectif. Elle avait ne pas s'apprécier, le fait qu'elle possède une petite santé l'obligeait à faire un peu attention à elle. C'est donc sans rechigner qu'elle accepta de faire ce qui lui était conseillé.

Oui je pense que ce sera plus préférable.... Mon corps commence à être totalement engourdi et puis il se fait vraiment tard....

Caressant la tête de le jeune louve couchée à ses pieds, elle n'eut besoin que de la regarder pour lui faire part de sa décision. Poussant un petit grognement adorable, l'animal se leva pour de suite aider celle qui partageait sa vie puis l'aida à avancer en se collant à elle de façon à ce qu'elle ne flanche pas. Alors qu'ils entamaient le chemin inverse, le jeune loup  en profita pour lui poser une question.

-alors tu en pense quoi ? Au faite tu ma dis quand je t'ai parler de la joie. Tu allait dire quoi sinon

La jeune fille s'arrêta de marcher un instant pour rester immobile. Un nouveau sourire apparut sur son visage.

Pour moi les deux sentiments dominent. Cependant, l'humeur des êtres en est la clé maitresse. Si un homme est heureux, alors la liberté et la joie des autres sera ce qu'il voit en premiers et inversement pour le second cas. En ce qui me concerne j'ai toujours vus de la joie de partout où j'allais. C'est d'ailleurs ce qui m'a permis de ne pas faire de faux pas. Cela est bon signe si vous voyez de la joie en priorité. Vous prouvez que n'importe quelle personne qu'elle soit humain ou hybride est en fait pareil. Et ça c'est beau à voir  

Tout en ayant dit cela, ils arrivèrent dans l'immeuble de la jeune fille. Atteignant l'ascenseur, ils arrivèrent au second étage puis pile dans son appartement.

Bon et bien je ne vais pas vous retenir plus longtemps... Sachez que j'ai été très heureuse d'avoir fait votre connaissance Nyroc.. Même si j'aurais aimée qu'elle se déroule dans un autre cadre. Cela à été un vrai plaisir pour moi... Et puis j'ai beaucoup aimée notre sujet de conversation. J'espère.....que l'on pourra se recroiser un jour.....

Elle baissa les yeux après avoir dit cette phrase. Au fond d'elle, son corps était léger et libre. Comme si cette nouvelle rencontre l'avait un peu plus libéré. Rentrant chez elle, elle ressortit en lui déposant une bise sur la joue puis ferma la porte heureuse.

[HRP : Bon bah ca se termine Sad. J'ai bien aimée en tout cas :3 Je sais pas si tu veux poursuivre ou arrêter là. Y a eu des moment ou j'étais un peu a plat mais dans l'ensemble j'ai bien aimée. Si tu pouvait me dire ce que tu compte faire après ton poste ^^]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                              Ma couleur de dialogue : ff9933
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le langage du silence [PV Nyroc]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le langage du silence [PV Nyroc]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Parlez-vous le SMS et le langage du net...
» Parlez vous le langage séries ?
» Connaissez-vous le langage des animaux...
» carry that weight ζ titus (warning : langage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost School :: Les archives :: RP terminés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit